iPad : oui, mais comment éliminer les reflets sur l'écran ?

Chacun d'entre nous a, sans doute, ses manies ou préférences quand il s'agit d'outils informatiques qui accompagnent notre vie quotidienne - et, justement parce que nous les utilisons beaucoup, certaines de ces questions peuvent revêtir une grande importance. Ainsi en va-t-il pour moi de la clarté de l'écran. Un écran brillant, un écran trop lumineux, un écran avec des reflets accentués me fatiguent. Je suis donc un adepte inconditionnel de l'écran mat sur mes ordinateurs. Et je me désole de constater qu'aucun Mac 13'' n'en est équipé actuellement. Quand il faudra, bientôt, remplacer mon vieil iBook, je n'aurai sans doute d'autre possibilité que de choisir le Mac Book Pro 15''. Si seulement Apple pouvait offrir l'écran mat en option sur tous les modèles…

Pour mon iPad tout neuf, je n'avais évidemment pas le choix : écran brillant de rigueur. Je me suis donc mis en quête d'un filtre antireflets, une feuille de papier transparent à coller sur l'écran (s'ils sont de bonne qualité, ces produits se décollent sans difficulté ; ils ne changent pas non plus la réactivité tactile de l'appareil).


Premier essai : le filtre antireflets (antiglare film) de Power Support. J'utilise ce film de protection sur mon iPhone et en suis très satisfait. Il suffit de le remplacer de temps en temps, quand il commence à se décoller dans un bord. Mais je ne m'attendais pas à l'expérience très différente qu'allait me réserver son installation sur iPad : la surface d'écran d'un iPad est beaucoup plus large. Si l'application du film sur le premier tiers de l'écran s'est relativement bien passée, il en est allé tout autrement de la suite. Des bulles en grand nombre sont apparues. J'ai néanmoins mené l'installation à terme, essayant ensuite de chasser les bulles en frottant vers l'extérieur. Peut-être suis-je maladroit, ou trop exigeant : 30 minutes d'efforts, des tentatives de nouvelle installation n'ont mené à rien. Le film est tout simplement trop peu rigide pour une application aisée.

J'ai donc décidé d'essayer un autre produit : le film de protection pour iPad de Gear4, également présenté comme ayant des propriétés antireflets. L'installation a été très aisée, grâce à un film plus rigide. En moins de trois minutes, le film était installée et les quelques bulles présentes aisément chassées. Un vrai soulagement après mon irritante expérience avec Power Support trois jours plus tôt. Un seul petit bémol pour l'installation : contrairement aux conseils donnés par le fabricant, n'utilisez pas une carte de crédit pour lisser le film et chasser les bulles. Si cette technique marche bien avec des films de certaines autres marques, il n'en va pas de même avec ce film-là : le lissage avec la carte de crédit laisse de petites griffures (sur le film), pas dérangeantes, mais un peu inesthétiques quand même pour un perfectionniste. Chassez les bulles avec un chiffon ou par un autre moyen.

Je croyais avoir trouvé la solution… jusqu'au moment où j'ai regardé l'écran ! Comme protection d'écran, Gear4 est très bien. Mais comme antireflets, pas convaincant du tout ! L'écran reste aussi brillant… et même, l'ajout d'une couche me semblait plutôt aggraver le problème au lieu de la résoudre, tout diminuant légèrement la qualité de la résolution de l'écran (caractères un peu moins nets à l'affichage). Sans même parler des traces de doigt sur le film, qui se multiplient beaucoup plus rapidement que sur l'écran si on le touche directement…

Je me suis donc tourné vers un troisième produit, trouvé sur un site australien (que d'efforts, décidément, pour échapper à l'écran brillant!): Screen Guarder de BHB, apparemment un produit chinois. L'application a été simple, et il a été assez aisé de chasser les bulles. Je me suis tout d'abord inquiété, en constatant que chasser les bulles laissait des traces un peu partout et que le bord de la feuille protectrice s'abîmait, mais j'ai alors compris qu'il y avait une seconde couche protectrice sur le dessus (non collant) de la feuille, à enlever tout à la fin – un système bien pensé.

Le résultat ? Pas trop mal, il y a bien sûr toujours un reflet et de la luminosité, mais il y a quand même une atténuation (enfin, je ne pense pas que l'on puisse pour autant utiliser l'iPad au soleil). Le toucher est un peu curieux au premier abord, avec parfois le sentiment que le doigt ne glisse pas bien, mais la réactivité de l'appareil n'est en rien diminuée. En revanche, ombre au tableau : une utilisation même brève laisse plusieurs traces de doigts visibles sur l'écran, il faut nettoyer celui-ci beaucoup plus souvent que s'il n'est pas muni de ce film protecteur. Bref, pas vraiment enthousiasmant.

J'en étais resté à ce point au mois de juin, après l'achat de mon bel iPad. Ce fut à ce moment-là que les lignes ci-dessus furent écrites, le billet restant en souffrance dans l'attente d'une solution.

Mais voici que m'arrive ce jour un paquet contenant la protection d'écran mate de Griffin pour iPad. Je l'essaie, sans trop y croire. L'installation est aisée : guère plus de 3 minutes. Les quelques bulles sont éliminées facilement. Et surtout : voici que mon iPad a vraiment une surface matte, sans reflets (bien entendu, il ne faut pas l'utiliser directement sous une lampe, la luminosité sera dérangeante - mais même dans ce cas, on voit simplement le renvoî de lumière, mais pas le profil complet de la lampe sur l'écran. Pas non plus de problème avec les traces de doigt. Certes, l'écran devient un rien moins net, il y a inévitablement un grain, mais rien de trop dérangeant, tant domine le soulagement de ne plus devoir supporter les reflets.

Traces de doigt ? Elles sont inévitables, mais mates aussi, pas brillantes, donnant une peu l'impression de poussière sur l'écran, et un chiffon doux (fourni d'ailleurs avec le filtre anti-reflets) permet sans peine de les effacer (plus facilement même que sur l'écran oléophobique natif de l'iPad).

Je proclame donc Griffin gagnant et recommande le Screen Care Kit pour iPad (bien veiller à choisir Matte finish – je ne sais pas s'il y en a une autre version, mais on n'est jamais assez prudent!).

Un correspondant me signale que ce produit Griffin ne semble plus disponible et me demande par quoi le remplacer ? N'ayant pas eu l'occasion de procéder à de nouveaux tests de protections d'écran antireflets pour iPad depuis que cet article a été rédigé, je me trouve un peu emprunté pour lui répondre. Sans garantie, je suggère cependant de prêter attention aux films de protection antireflets iVisor de Moshi. J'ai eu l'occasion de tester dans le passé des produits iVisor et en ai été satisfait. C'est donc d'abord de ce côté que je me tournerais pour chercher une autre solution (15 juin 2017).

Par la même occasion, je donne une mention favorable à l'A-Frame, c'est-à-dire le support de Griffin pour iPad, idéal si vous souhaitez poser ce dernier sur votre bureau autrement qu'en position couchée, par exemple en le liant à un clavier externe, ou pour regarder une vidéo (et il peut aussi être utilisé pour placer l'iPad sur le bureau à plat, mais en position légèrement inclinée pour faciliter la frappe directe sur l'iPad). Une fois de plus, les produits Griffin prouvent leur qualité.

Le support A-Frame pour iPad, de face et de dos.
Pour la protection d'écran, encore une remarque finale (il ne faut jamais manquer de taper sur ce clou!): si seulement Apple pensait à produire tous ses écrans également en version mate, notre entreprise favorite éviterait quand même bien des tracas à ses fidèles utilisateurs…

Et une petite confidence : ce billet a été entièrement rédigé sur l'écran de mon iPad, en utilisant le clavier virtuel. Je ne pense pas que j'écrirais un livre comme cela, ce serait fatigant, mais pour quelques lignes, cela peut effectivement dépanner.