Accueil    News    F A Q    Recherche    Liste    Contact
Le choix d'un navigateur: avantages et inconvénients de Safari

Jan 14, 2005

Durant les deux dernières années sur PC, j'avais fait d'Opera mon navigateur principal pour mes explorations extensives du Web. Le passage au Mac m'obligea à changer ces habitudes.

  
 
En effet, Opera pour Mac n'avait pas la qualité de son homologue pour Windows, même si l'on note une nette amélioration avec les plus récentes versions.

Il existe une version d'Internet Explorer pour Mac (IE 5), elle est très stable et plutôt efficace, mais son interface n'a rien de très attrayant. Et elle n'est plus mise à jour depuis juin 2003. Je l'utilise de temps en temps, pour un contrôle ou parce que je me trouve face à un site qui ne s'ouvre qu'avec Internet Explorer (cela arrive, avec quelques sites protégés par mot de passe, notamment): il est donc nécessaire de l'avoir à disposition dans sa panoplie d'applications (pas d'inquiétude, c'est gratuit!). Mais il ne me viendrait guère à l'idée de l'utiliser comme navigateur principal: on passe rarement au Mac pour se retrouver dans les produits de Microsoft!

Pour la navigation, expérience faite, aucun doute: Safari (livré avec tout Mac) est le plus agréable, le plus commode. Et il continuera de s'améliorer, notamment avec le lancement de la prochaine version de l'OS d'Apple, Tiger, par exemple avec la gestion possible de fils RSS. Je ne sais pas s'il est, comme le prétend Apple, le navigateur le plus rapide sur le Mac: mais il se comporte bien et rien ne vient distraire la navigation. Bien entendu, comme dans tout navigateur moderne, une capsule de recherche Google est incluse. Il va sans dire qu'il permet aussi la navigation par onglets.

On accède aux signets (favoris) en cliquant sur la petite icône d'un livre ouvert en haut à gauche. Nombre d'utilisateurs demandent à juste titre - à l'époque où se multiplient les écrans larges - la possibilité d'une ouverture également sous forme de tiroir ou de fenêtre séparée, à côté de la fenêtre principale du navigateur. L'organisation des signets est agréable, même si je pense qu'une présentation sur plusieurs colonnes au lieu d'une colonne unique avec des décochements serait bien plus agréable et commode pour l'organisation de grosses collections de signets. (Comme je l'ai signalé dans un précédent billet, je pense de toute façon qu'il vaut mieux avoir un gestionnaire de signets indépendant du navigateur, afin de pouvoir l'utiliser dans plusieurs navigateurs - le présent texte donnent d'ailleurs plusieurs raisons qui montrent qu'il vaut mieux en avoir plusieurs.)

La seule véritable faiblesse de Safari, à mon avis, se manifeste lors de l'impression d'un texte. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je préfère lire un texte long sur papier plutôt qu'à l'écran. En outre, pour mes besoins documentaires, j'ai souvent besoin d'une version imprimée. Pour un usage de ce genre, il est commode d'avoir l'indication des pages, mais surtout, il est indispensable de pouvoir imprimer la date et l'URL du document. Or, bizarrement, Safari ne le permet pas, alors que cette fonction est offerte par la plupart des navigateurs! Il est certes possible d'y suppléer, de façon pas très élégante, en utilisant Safari Extender de Ricardo Batista: mais cela ne fonctionne que pour des textes en anglais ou d'autres langues non accentuées: pour les langues contenant des caractères accentués, Safari Extender déforme ceux-ci à l'impression.

En outre, contrairement aux autres navigateurs que j'utilise, je ne suis jamais certain de la grandeur de caractères qu'utilisera Safari lors de l'impression: cela fonctionne de façon imprévisible, il arrive que l'impression se fasse dans une typographie nettement plus grosse que celle affichée à l'écran, alors que les autres navigateurs en restent proches pour les mêmes pages.

Si je ne veux pas ajouter à la main les indications d'URL et de date (ce qui est quand même fastidieux, sans parler de la perte de temps inutile et du risque d'erreur, il me faut donc recourir également à d'autres navigateurs. Lesquels choisir?

J'ai déjà parlé d'Opera (version 7.54) et d'Internet Explorer, qui figurent dans ma panoplie d'applications, même s'ils ne me séduisent pas complètement. En outre, Opera prend beaucoup de temps à s'ouvrir, ce qui est irritant si on ne le laisse pas ouvert et qu'on en a besoin rapidement, surtout en comparaison avec la rapidité d'ouverture de Safari. Il arrive aussi à Opera de quitter subitement (même si ce n'est pas fréquent), un reproche que l'on ne peut pas faire à Internet Explorer.

Un futur concurrent de Safari pourrait un jour être Shiira (il paraît que c'est le nom d'un poisson!), qui nous vient du Japon et annonce crânement son intention de devenir un navigateur "meilleur et plus utile que Safari". La première fois que je l'ai ouvert, j'ai pensé que ses concepteurs y étaient parvenus: interface légère et agréable (malgré les insolites icônes en forme de poisson), rapidité remarquable...

Mais j'ai déchanté: c'est un navigateur encore "en construction" (et qui le reconnaît: version 0.9.3). Il montre vite ses limites: difficile d'accéder à une partie des pages protégées par mot de passe, blocages complets obligeant à la fermeture et réouverture du navigateur dans de tels cas... Bref, Shiira n'est pas encore un produit fini et je ne saurais le recommander à ce stade. C'est une initiative à suivre, qui pourrait déboucher sur un résultat intéressant, mais nous n'en sommes pas encore là. Souhaitons cependant bonne route à ce poisson, qui pourrait encore nous valoir quelques (bonnes) surprises si ses auteurs persévèrent.

Un navigateur qui commence à avoir ses adeptes (et pas seulement sur Mac!) est Firefox (version 1.0), "le navigateur de nouvelle génération de la fondation Mozilla". Reposant sur le travail de nombreux contributeurs, Firefox est en effet attirant à bien des égards, offrant des fonctions plus développées que Safari. Il est conçu pour les différents types de plates-formes, ce qui est aussi un atout. Par exemple, si vous avez un blog et voulez utiliser l'interface de Blogger en mode WYSYWYG (c'est-à-dire avec les mêmes fonctions et apparences qu'un traitement de texte au lieu de code HTML), vous pouvez le faire - sur Mac - uniquement avec Firefox. Je comprends donc ceux qui se tournent vers Firefox, même si je soupçonne (et espère!) que la version de Safari pour Tiger offrira des fonctions largement équivalentes - par exemple les fils RSS, déjà disponibles avec Firefox.

Je n'ai pas eu le sentiment que Firefox était plus rapide que les autres navigateurs. L'affichage des formulaires et de certains autres éléments graphiques m'a paru, sur plusieurs pages, moins agréable que Safari. Il me paraît déjà mériter sans hésitation d'être placé devant Opera pour Mac, mais - tout en ayant le sentiment que je l'utiliserai de temps en temps - il ne m'a pas encore convaincu de tourner le dos à Safari.

Relevons que, à la différence de Shiira ou d'Omniweb - dont je vais parler tout de suite - Firefox présente l'avantage d'être disponible en français: un trio de navigateurs combinant Safari, Internet Explorer et Firefox permettrait en principe de couvrir tous les besoins et tous les types de pages pour la plupart des utilisateurs.

Il ne faut pas oublier de mentionner enfin un autre navigateur qui essaie de concurrencer Safari, je viens d'en citer le nom: Omniweb, qui en est à sa version 5. Omniweb (qui n'est pas disponible en version gratuite au delà d'une période d'essai) est probablement un peu moins rapide que Safari, et ne s'ouvre pas instantanément. En revanche, il intègre de nombreuses fonctions utiles ou ingénieuses. Il permet par exemple de mémoriser une session de navigation dans un espace de travail. Il propose l'affichage des différentes pages ouvertes dans une fenêtre sous la forme d'onglets latéraux, de petites images vous montrant le contenu de la page en miniature, dans un tiroir latéral. Il vous offre des possibilités de déterminer des préférences par rapport à deds pages. Les fonctions d'impression sont excellentes et très fidèles au contenu de la page. Pour tout dire, j'utilise souvent Omniweb en même temps que Safari lors de mes navigations: quand je veux imprimer une page, je glisse l'URL vers Omniweb et j'imprime (avec date, page, URL - pas de problème pour Omniweb!).

Si je dois faire un bilan de mes expériences avec les navigateurs, la conclusion est vite tirée: Safari est mon préféré, mais il n'est pas possible, pour une utilisation un peu intensive, de n'utiliser que Safari, pour les raisons exposées plus haut.

© Patagonie.net